Recherche

Pois Chiche family

Mon parcours pour devenir Maman

La vie est une pute

En écrivant cela je ne sais pas pourquoi mais je pense à Lucienne ou à souris qui ont toujours l’art et la manière d’écrire des choses dans lesquelles je me retrouve, notamment ce titre.

En février 2020, nous fêterons nos 14 ans de couple…

Ma meilleure amie a le même âge que moi. Nous aurons 35 ans en 2020. Et nous nous sommes rencontrées et plus quittées depuis la 5ème (1997🙄).

Nous avons tout vécu ensemble. Le collège puis le bac. Les études supérieures même si nous avons suivi des filières différentes. On est restées amies. Fidèles. Soudées.

Je me suis mariée en 2007, et elle en 2008.

En 2010, mon filleul né, en 2011 son petit frère. Son mari pète les plombs. Son petit dernier a 2 mois. Mon filleul 14 mois… elle se retrouve seule sans emploi avec deux enfants rapprochés.

Moi, en 2011 je décroche un concours de la fonction publique et je suis une formation. On est pas prêt à avoir un enfant. Enfin si moi je suis prête mais c’est encore compliqué pour mon chéri…

Elle finit par divorcer. Trouve du boulot évidemment et un amoureux.

Nous, on a un accident en 2013, on l’a échappé belle. Ma vision de la vie change. Mon couple est mis à mal. On signe un compromis de vente. On va rénover pendant 15 mois.

Entre temps, la grand-mère bien-aimée de mon mari nous quitte. On décide 2 semaines après le 21 février 2014 que c’est le moment.

Ma copine se sépare de ce chéri. Il a aussi des enfants plus âgés que les siens, et c’est assez compliqué la vie de famille recomposée. Il cloisonne trop. Elle ne le supporte pas, elle rêve d’une harmonie familiale. Puis elle retrouve un amour de vacances de jeunesse. Nous on l’aime bien. Il a notre âge. Et n’a pas d’enfants. Il adore les siens et eux le lui rendent bien. Il n’est pas délicat. Très brut de décoffrage. Game over.

On est en plein examen PMA. On emménage. Première tentative de FIV, puis FIV 1bis et FIV 2. Échec.

Ils se séparent.

Elle décide de sortir via le site « ce soir on sort ». Elle rencontre quelqu’un lors d’une soirée. C’est un profiteur. Ça capote.

Troisième FIV pour nous. On a même des congelés.

Elle décide de profiter de son célibat. Pas facile. Elle ne supporte pas la solitude.

Nous on patiente. Les FIV/TEC s’espacent. On s’essouffle.

Elle part en vacances, été 2017. Elle rencontre quelqu’un. Un type un peu différent des autres mais moi j’ai un peu de mal. Elle l’aime. Il habite une autre région. Un an. Ils se pacsent. Elle reprend des études et quittent notre région pour le rejoindre à 4h de route.

On lance la procédure d’adoption.

Stop à nos soirées filles un mardi sur deux. A nos barbecues/raclettes improvisés.

Hysteroscopie curetage. RAS.

Ça ne va pas très. Bien. Il a un fils. L’enfant est compliqué.

Pause PMA.

Elle est diplômée. Ça ne va pas du tout. Le gosse est pénible mais il n’est que le reflet du père. Mon filleul et son frère sont des amours. Elle est loin. Isolée.

Je la soutiens. Elle est à bout. Ses relations amoureuses c’est échec sur échec.

Ce soir elle m’écrit « Vous êtes tellement « parfait » a mes yeux et me sens tellement nulle ».

Nous on s’est trouvé.

Elle, elle a les deux merveilleux enfants dont on rêve.

A nous deux on a pas trop mal réussi ma chérie… on a presque la vie parfaite.

Je t’aime…

Article mis en avant

Où je vais?

Je suis à un stade de ma vie où je ne sais plus vraiment où je vais.

Je suis pleine de doutes quant à mon avenir au sens large.

Grosse prise de tête mercredi soir avec mon chéri pour une connerie mais depuis il me fait la gueule et pas qu’un peu. Il me parle pas. Ne mange pas avec moi. Et m’ignore royalement. Il a une tête de déterré (ce qui me rassure ça veut dire qu’il le vit mal aussi). Ou va-t-on ? Est-ce que c’est la fin pour nous? Après plus de 13 ans. Je sais que je suis pas facile, mais lui non plus. L’amour c’est pas plus fort que tout ça ou bien je suis trop insupportable?! Qu’est-ce que je ferai s’il me quittait? Sûrement un bébé toute seule. En Belgique où en Espagne, j’ai 34 ans et je ne suis pas prête à faire une croix sur mon désir de maternité… enfin bref j’extrapole mais ça n’arrive pas qu’aux autres…

La semaine dernière je lui ai dit que je voulais (enfin…) qu’on envoie notre confirmation pour la demande d’agrément, nous avons assisté à la réunion d’information sur l’adoption le 28 octobre 2018, mais il m’a fallu le temps.

Sûrement le temps de digérer ces quasi 5 ans de PMA, ces 3 FIV ratées et tous ces gens autour de nous qui font des gosses comme on fait ses courses au supermarché…

Cette année sabbatique de PMA et autres démarches pour devenir parents aura été plus que bénéfique, salvatrice est le mot. Certaines diront une année de perdue. Moi je pense que c’est une année de gagnée.

Lundi j’ai fait nos demandes de bulletin numéro 3 du casier judiciaire et aussi d’acte de naissance et de mariage. Il faudra qu’on prenne rdv chez notre médecin… avant que la machine soit lancée.

J’ai peur mais il faut bien se lancer. Et puis en 2020 on reprend la route de la PMA.

J’ai entrepris de perdre mes kilos pris et non reperdus durant ces 3 FIV c’est-à-dire 9 au total (3 par protocoles).

Je change de service aussi. Et ça va être beaucoup moins stressant normalement. Ça devrait aussi jouer sur mon état général.

Beaucoup de changement. Qui sait un renouveau salutaire peut-être, espérons le!

Article mis en avant

N’importe quoi

Je vous préviens d’entrée. Cet article va être un grand n’importe quoi… alors c’est parti…

Je suis à J45 de mon cycle, vous me direz que pour une OPK c’est pas si grave mais ça fait un moment que ça n’est pas arrivé…

Hier matin où peut-être avant hier, je me suis levée et préparée direct sans déjeuner avant et j’ai été prise d’une nausée de l’espace. Un truc qui ne m’est jamais arrivé, sauf en cas de gastro…

Je suis hyper distraite en ce moment. La semaine dernière j’ai pris un plat de pâtes blanches au lieu de ma gamelle pour aller au boulot. Lundi j’ai oublié mes tupperware sur le plan de travail de ma cuisine. Mercredi soir j’ai remis mes stan smith pour sortir dîner au resto et j’ai oublié de mettre une de mes semelle dans l’une des deux chaussures…

Et… je suis hyper maladroit et étourdie. Ma collègue qui connaît ma situation m’a dit « tu serais quand même pas enceinte » et j’avoue que je me suis demandé moi-même… ça serait le comble hein après 6 ans d’essais et 5 ans de PMA.

Depuis 2 mois je prends du gattilier et du Myo-inositol pour traiter mon OPK et améliorer ma qualité ovocytaire.

Je n’ai pas fait de test et je n’en ferai pas mais j’avoue que ce doute minime est un peu agréable. Je sais je suis zinzin. Et les chances sont bien minces.

Je suis crevée aussi mais bon après cette période étrange et l’activité au boulot rien d’étonnant non plus.

Bref drôle de retour ici hein! Lol

Je laisse ça comme ça parce qu’ici personne ne jugera et je sais que vous me comprendrez.

Ma copine de PMA, une copine de fac avec qui j’ai renoué il y a 4 ans, est enceinte. Après 2 opérations contre l’endométriose… et c’est dur pour moi même si elle est vraiment adorable et prévenante avec moi parce qu’elle ne sait que trop ce que c’est et qu’elle en a vraiment bavé aussi… mais moi je n’ai pas encore réussi à la revoir depuis le déconfinement… prise entre peur de souffrir encore et culpabilité.

J’ai investi dans des culotte de règles pour essayer…

Maintenant que j’ai écrit tout ça mes règles peuvent débarquer et DNLP bien continuer à m’en faire baver.

J’ai aussi réalisé que les gens m’appelaient souvent à la recousse et après silence radio… j’ai décidé d’attendre qu’on prenne de mes nouvelles… advienne que pourra!

Allez ✌🏻

6 ans…

Le 21 février, ça a fait 6 ans qu’on veut un bébé.

C’est pas très français mais comment le dire autrement.

Ça a fait 6 ans qu’on voulait un bébé n’est pas très approprié, on en veut toujours un mais « lui » ou l’univers ne veut pas…

Je vais fêter mes 35 ans. Ça ne va pas être simple encore cette année parce que je sens pointer les 40 et que ça fait encore plus mal le ventre et les bras vides.

Inactivité et spleen

Je ne sais même plus si je suis venue faire un coucou pour vous souhaiter la dégoulinade des vœux de 2020 🤮

Je n’aime pas les fêtes et elles sont passées heureusement…

J’ai été arrêtée cette semaine pour autre chose que la PMA et ça a été la décadence. A ne rien pouvoir faire on cogite et ce n’est pas bon du tout.

Aujourd’hui rien ne va. Je ne vois pas d’issue. J’envisage tout. Et rien. Je remets ma vie entière en question. Je suis spectatrice du bonheur des autres. Et le mien est relatif mais pas entier … c’est dur. Les 35 ans approchent et j’ai le sentiment d’avoir une vie de merde. Tout mes amis me certifient le contraire et c’est normal les gens qui vous aiment ne vont pas vous dire « jette toi sous un train » … les gens envient ma « liberté » et moi j’envie leurs contraintes. C’est moche.

Je me suis renseignée pour avoir un second avis sur notre cas. Il est possible de prendre rdv. J’ai creusé et je sais pourquoi les taux de réussite sont si bons. Ils ne pratiquent pas de FIV si L’IMC des patientes dépasse les 30… et même si j’ai l’intention de perdre mes kilos repris avec la PMA mon IMC a 33 serait encore trop élevé. En gros j’ai 20kg à perdre pour espérer une FIV la bas. Ce n’est pas insurmontable me direz-vous. Mais ça et tout le reste ça fait beaucoup à supporter pour moi… ça recule encore l’échéance et les mois passent.

J’espère que votre début d’année est plus joyeux que le mien.

Tendres Pensées

Le monde part en couilles!

Je ne sais pas très bien par où commencer.

Peut-être par ce dimanche de fin novembre ou tu te réveilles avec un SMS d’une de tes meilleures copines qui t’annonce qu’elle et son mari, un de tes meilleurs copains, se séparent… Après 17 ans, une gamine de 8 ans, et ça sans crier gare…

Ou bien, par le énième épisode ou ta meilleure amie te raconte sa vie de merde avec ce connard pervers narcissique qui lui sert de mec. Le mec qui fouille dans son sac et se fait des films, et toi tu t’inquiètes tellement que tu es une crise d’eczéma qui n’en finit plus…

Ou alors, aujourd’hui, dimanche quand ta belle-sœur t’appelle pour te dire que ton frère pète les plomb parce qu’il ne supporte pas qu’elle bosse le week-end alors qu’elle est aide a domicile. Et qu’il menace de la quitter également, alors qu’ils ont deux enfants de trois ans et demi et cinq mois…

Ah oui et j’oubliais ta meilleure amie de fac qui vit en région parisienne qui s’est séparé de son mec en septembre et que tu as eu hier 2 heures au téléphone après quelques mois sans nouvelles. Et qui te dit que l’histoire était terminée mais qui heureusement va et le vit plutôt bien…

Voilà le résumé de ma fin d’année… Et nous malgré tous nos problèmes et notre désir d’enfant inassouvi nous restons stoïques et désabusés par tout ça.

J’ai pris rendez-vous dans un autre centre PMA début février pour avoir un autre avis… Il est très réputé dans ma région.

C’est décidé en 2020 on se relance. Peut-être qu’on finira séparés nous aussi… Lol (humour ironique de merde!).

Cette année 2019 aura été salvatrice, la meilleure décision que j’ai prise c’était bien cette année sabbatique de PMA. Ne penser qu’à nous, et avoir d’autres projets…

Et oui j’ai eu mon examen je ne sais plus si je vous en avais parlé?!

Au final je pense qu’il faut arrêter de penser aux autres et un peu plus à moi, à nous, à notre future famille. J’ai beaucoup de mal à prendre de la distance vis-à-vis des problèmes des gens qui me sont proches mais il va le falloir pour me protéger, pour nous protéger.

Cet article sonne comme un bilan, nous sommes en accord avec Lucienne…

Mettre des mots sur ses maux

Je vous parlais de mon amie il y a peu.

Et cette semaine une collègue me parlait d’un schéma sur le mécanisme des violences conjugales.

Je vous le partage

J’ai passé un week-end filles avec ma meilleure amie et on a longuement discuté…

Elle est vraiment dans ce genre de situations. Et puis en continuant mes recherches j’ai trouvé ça …

Et là, ça a été le choc… on peut cocher 8 cases dans le orange rouge…

J’ai peur et ses parents dont je suis proche aussi… qu’est ce qu’on peut faire?

Quelles nouvelles?

Trop de choses en ce moment. J’ai entrepris de perdre un peu de poids en vue une FIV4 Pour 2020 mais ce n’est pas chose aisée pour la gourmande que je suis. Et encore moins pour la fille qui mange ses émotions que je suis… eh oui quand je stresse je me console en mangeant. Alors je mange équilibré donc mon poids est stable mais je ne minci pas…

Ai-je des excuses? Oui et non. J’aime cuisiner et pour moi ça fait parti des plaisirs de l’existence. Et puis…

J’ai passé un examen pro début septembre et j’attends les résultats pour savoir si je passe l’oral mais j’ai un dossier à préparer. Et les oraux sont pour novembre.

Après 3 ans 1/2 dans un service à fort niveau de stress je viens de changer de service. Je forme la fille qui me remplace et je dois aussi me former à mes nouvelles fonctions…. mon nouveau service est beaucoup moins stressant et mon dieu qu’est-ce que ça fait du bien.

J’ai une histoire compliquée avec mon frère. On ne s’est pas parlé pendant un long moment. Et puis depuis quelques mois il a repris contact avec moi. Je n’avais rien dit à mon mari parce qu’il y a aussi du passif et parce que je voulais voir ce que ça donnait. Mardi mon mari partait en voyage. Je m’étais fixée comme objectif de lui dire avant qu’il parte. Chose faite… Mais la veille je me suis coincée le dos… Pas de secret j’étais tellement angoissée que j’étais toute contractée. Évidemment il a super bien réagi et je me suis montée la tête pour rien…

En rentrant des vacances d’été, j’ai fait des demandes d’actes d’état civil (mon mari est né à l’étranger et on s’est marié à l’étranger aussi), on s’est décidé à lancer la procédure d’agrément…

Dans tout ce flou artistique, j’ai repris la danse c’est la 3ème année. On va s’inscrire à la salle de sport municipale et il faut vraiment que je médite plus souvent. On part 6 jours à Lisbonne en novembre j’ai hâte 🥰

Bref encore beaucoup de choses en projets.

Ah oui on m’a proposé de donner des cours à la fac aujourd’hui et j’ai dit oui 🙄

Je suis peut-être folle?!

Et vous quelles nouvelles?

Si j’en avais le courage

Comment en sommes-nous arrivées là ? Je ne comprends pas nous qui étions si proches, aujourd’hui c’est le néant. Tu me manques. Je ne sais pas si je te manque ou si notre relation a créé un vide chez toi.

Est-ce la vie ou la PMA qui nous ont séparé… Je ne sais pas non plus. Ce que je sais c’est que tu me manques, et que je pense à toi tellement souvent.

Tu étais là pour mon mariage et dans les moments importants de ma vie, nous étions tellement sur la même longueur d’ondes. Aujourd’hui j’ai l’impression que sommes des inconnues.

Alors oui je me suis effacée parce que j’avais l’impression d’être de trop, et que c’était plus simple à gérer de mon côté.

Je ne me cherche pas d’excuses, j’ai vécu depuis 5 ans et je vis encore des choses difficiles. Aujourd’hui je sais que personne ne peut le comprendre.

Voilà les mots que je dirais à celle qui était une de mes meilleures amies voire la meilleure si j’en avais le courage

Ce qu’on croit qu’on sait…

Mon mari n’est pas très causant quant à ce qu’il ressent à propos de notre parcours.

Il est même toujours optimiste, parfois c’est énervant parce que ça donne l’impression que tout coule sur lui, et que rien ne le touche ni ne l’atteint.

Alors que moi, je suis la chialeuse… je morfle et je l’exprime. Je suis déprimée (moins) et triste (moins souvent aussi) et clairement mon infertilité me mine.

Mais aujourd’hui tout s’est éclairé. Ou partiellement.

Au fond je sais que ça le touche aussi mais entre ce qu’on sait au fond et ce qu’on ressent parfois il y a un fossé. Quand les signaux sont contraires il est compliqué de se raisonner…

Ce soir nous parlions adoption, patrimoine et ce qu’on allait laisser après nous.

Au cours de la conversation je lui ai dit : « au fond toi tu t’en fiches d’avoir des enfants ou pas. Ça ne te touche pas plus que ça. Tu fais tout ça pour me faire plaisir mais au fond qu’est ce que tu veux? » Le pavé dans la mare était lancé… Ce à quoi il a répondu : « si je m’effondre, si je m’épanche, on fait comment? Tu n’en souffres déjà pas assez?! Tu veux aussi porter ma tristesse?! »

Les larmes me sont montées. Je suis restée coite… je le savais mais ça fait du bien de l’entendre… #jesuisuneconnasse

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑